Masques de protection

MASQUES DE PROTECTION LAVABLES

Les masques sont constitués de deux couches de tissu, et pourvus d’élastiques qui s’accrochent aux oreilles, comme sur les masques dits « de procédure ». Un cure-pipe ou autre élément flexible peut être ajouté pour l’ajustement sur le nez (non inclus), il y a une petite coulisse prévue à cet effet à l’intérieur: c’est la couture horizontale qu’on voit au haut du masque au centre, sur le côté extérieur (motifs). Il y a aussi une ouverture à cet endroit pour insérer un filtre, si désiré (non inclus). Les élastiques peuvent être ajustés au besoin (il suffit de le faire glisser dans la coulisse jusqu’à exposer la couture de raccord, et de le modifier à son goût).

USAGE ET PROTECTION
Tel que mentionné lors de la commande, ces masques n’offrent pas une protection entière contre le virus, et servent plutôt à protéger les autres, compte tenu qu’il est possible d’être porteur du virus et contagieux sans avoir de symptômes. Le masque ne remplace pas la distanciation physique, le lavage fréquent des mains et les autres méthodes mises de l’avant par la santé publique. Il s’agit plutôt d’une protection supplémentaire, efficace surtout collectivement, si beaucoup de gens en portent un dans les lieux publics.

Si vous avez des symptômes de la COVID-19 ou si vous avez reçu un diagnostic, de grâce, RESTEZ CHEZ VOUS et suivez les recommandations de la santé publique! L’isolement reste la meilleure prévention de la propagation des maladies.

COMMENT PORTER, ENLEVER ET LAVER LE MASQUE
Le masque doit être porté pour un maximum de trois heures consécutives puis lavé en machine ou à la main avec de l’eau et du savon, en retirant le filtre avant le nettoyage si on en a inséré un. Le séchage doit se faire à l’air libre, à plat, après avoir replacé les plis avec les doigts. 
Lorsque le masque est porté, on doit éviter de le toucher ou de le manipuler. On ne doit pas le descendre sous le nez ou le menton, ou l’enlever et le remettre à plusieurs reprises. Lorsqu’on le retire, on le frotte le moins possible au visage, on le met à laver (ou dans un sac hermétique), et on se lave tout de suite bien les mains avec de l’eau et du savon. Si le masque devient complètement humide, il doit être remplacé même s’il a été porté moins de trois heures.
L’ouverture au haut du masque permet d’insérer un filtre à l’intérieur, pour créer une barrière physique supplémentaire. Il peut s’agir d’un carré d’essuie-tout, d’un chiffon statique à poussière jetable, d’un filtre à café, d’un rectangle découpé dans un filtre d’aspirateur ou encore d’un simple mouchoir. Le filtre doit être sec et son épaisseur ne doit pas nuire à votre bonne respiration. Il devra être jeté lors du nettoyage du masque (ou lavé si on a utilisé comme filtre un tissu mince lavable). L’efficacité du filtre varie selon sa nature, je ne m’y connais pas assez pour vous conseiller adéquatement.

J’ai confectionné ces masques pour rendre service, mais je n’ai nullement la prétention d’être une référence en matière de santé publique: les informations en matière de santé et de sécurité transmises par les instances publiques prévalent sur mes conseils. Les masques sont utilisés en pleine responsabilité par leurs nouveaux propriétaires. Sonia P. ne saurait être tenue responsable de tout problème découlant de l’usage de ces masques et ne peut garantir leur efficacité.

Merci, et prenez soin de vous!
Sonia Plourde