La plage à -40

C’est toujours si réconfortant de tailler les étoffes estivales lorsque dehors il gèle à pierre fendre! Je rêve au soleil, aux ballades dans le Vieux-Québec en jupe frivole, un verre de thé glacé à la main… Tout en ayant les mains gercées de froid sur mes ciseaux de coupe, et zippée dans une veste en polar que je porte depuis au moins 5 jours d’affilée. Je n’ai plus d’eau dans ma cuisine depuis 3 jours: les tuyaux ont gelé. Laissez-moi vous dire que je quitte chaque matin ma couverture chauffante avec beaucoup de difficulté (en passant, une couverture chauffante, c’est à la fois une bénédiction et une malédiction. Pensez-y avant d’en acheter une).

Mais c’est pour la bonne cause, car en préparant la collection d’été, toute de fraîcheur et de couleur enrobée, je me projette au printemps, lorsque les arbres reverdiront doucement, et que les premières fleurs sortiront des plates-bandes pour accueillir les doux rayons du soleil. Je pense à vous toutes, qui serez encore plus belles dans mes robes d’été que dans vos Kanuks et vos Canada Goose. Ça nous prend des images pour contrer ce froid dur, car le nez rentré dans mon foulard et une tuque enfoncée jusqu’aux yeux, la joliesse de l’hiver, je ne la vois plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *